En électricité, il existe plusieurs types de courants. Ils sont définis selon leurs domaines de tensions. La Haute Tension A (HTA) est comprise entre 1000 et 50.000 volts.  En France, elle est en principe de 20KV. Sa distribution est assurée par un poste de production qui contient des cellules. Leur installation répond à des étapes précises.

Procéder à une installation de cellule HTA Schneider selon les schémas

Il est de plus en plus conseillé d’utiliser les postes préfabriqués. Ils sont modernes et plus sécurisés. Ils contiennent des cellules métalliques qui jouent chacune un rôle déterminé. Elles sont de trois catégories : la cellule d’arrivée, la cellule de protection HT et la cellule de protection BT.

  • La terminaison de livraison

C’est la zone tampon entre le réseau public de fourniture d’énergie électrique et les installations du particulier. L’installation des cellules HTA Schneider se fait d’abord par un raccordement aérien sur l’ancrage de la ligne du bâtiment. Ensuite, un autre raccordement aérien se fait sur le poteau. Suivra l’étape du raccordement aérosouterrain. Il se fait sur la prise extérieure du transformateur HT-BT. Enfin, un raccordement souterrain est installé à l’extrémité des câbles d’alimentation du poste.

  • Les liaisons à terre

Pour l’installation de ces liaisons, il existe des séries de trois lettres qu’il faut savoir combiner pour éviter des surtensions. La norme NF C 15-100 prévoit 6 schémas différents pour l’installation des fusibles, interrupteurs et disjoncteurs : TNR, TTS, TTN, ITR, ITN et ITS.  Pour le schéma TTS par exemple, la première lettre T signifie «  liaison directe du neutre à la terre ». Le second T signifie « liaison à une prise de terre » et la lettre S signifie « masse du poste, du neutre et de l’installation séparée ».

Cette installation permet trois types de distributions : la double dérivation, l’antenne et la coupure d’artère.